logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

19/08/2006

suite, la catastrophe

Le miracle

Le 30 mars, un crie vient de surgir du fond du puits, il y a des « récapers »
Ce nom inconnu du dictionnaire, « réchapper « « récaper » et enfin « rescaper » deviendra un nouveau mot à partir de cet événement.
13 mineurs arrivent à l’accrochage, ils titubent, ne voit plus clair, ils ont survécus à la famine.
Tout le monde court, ont veut les voir c’est peut être un des miens, 2000 personnes se rassembles aux abords du puits.
Ce sont Boursier-Castel-Coupet-Danglot-Dubois-Lefevre-Martin-Neny-Noiret-Pruvost Charles- Pruvost Anselme –Van Oudenhove -Wontier
Les journalistes accourent pour recevoir leurs commentaires, comment ont-ils pu survivre dans ses conditions, 20 jours et 20 nuits.
Un des rescapés, se montre plus hardi que les autres c’est Nény, il parle bien s’exprime bien, il est entouré des journalistes qui l’écoutent.
C’est un vantard, il ne fait que raconter que ses grâces a lui que les autres ont été sauvés, alors que ses copains disent le contraire, il a été toujours a la traîne, c’est Pruvost qui grâce à lui, ont pu trouver de quoi survivre.
Nény sera décorer de la légion d’honneur, le ministre qui est venu le décorer avait eu vent de ce vantard, il avait pris deux médailles, et quand il a voulu décorer Nény, celui ci dit, cette médaille revient plutôt a Pruvost, c’est grâce à lui que nous avons été sauvés.
Pruvots sera décoré aussi.
Comment ont-ils survécus ?
Un groupe de mineurs puis un autre groupe se sont rencontrés, ils décidèrent de rester ensemble, et a tâtons, par mis les débris, les cadavres, on bus leurs urines, essayer de se repérer, dans les galeries, les éboulements.
Ils ont rencontré un cheval qui lui aussi était rescapé, le cheval a été tué, et manger sa chair pour survivre.
Leur récit est émouvant, le petit Pruvots est blesser à la figure il souffre, ils se sont aider moralement, par moment ils étaient atteints de délire de par ce qu’ils buvaient, l’eau qu’il trouvait dans les flaques d’eau était putréfier.
Leurs festins étaient à son comble quand ils ont trouvé à l’écurie de l’avoine à manger.
Ses rescapés ont redonné de l’espoir, et le 4 avril un autre rescapé est retrouvé, il a survécu en mangeant les casses croûtes sur les cadavres.
Les recherches vont s’accentuer, ont ne retrouveras plus personnes.
Quarante jours après la catastrophe on remontera encore des cadavres.
Le chiffre de 1099 morts est arrêter.
A suivre…………..

16:44 Publié dans la mine | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique