logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

18/09/2006

mémorial de vimy

http://www.museedelaguerre.ca/cwm/vimy/index_f.html
http://www.nordmag.fr/patrimoine/histoire_regionale/premiere_guerre/vimy.htm
a cette adresse ont peu trouver tout sur Vimy et son histoire , tres intéressant .
de plus en ce moment un gigantesque chantier , et en route pour refaire le monument en entier , pierre par pierre, malgres les tavaux ,les organisateurs ont maintenus un chemin de ronde pour continuer a voir le monument .
ce chantier est financer par les anciens combatants Canadiens.
Je ne peu ici raconter tout , il en faudrais des pages ,mais ce qu'ils sont entrain de faire mérite que l'on si attarde.
medium_vimy_002.jpg

21:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

07/09/2006

La catastrophe de Courrières

Revenons un peu a la catastrophe de Courrières
La catastrophe a laissée beaucoup de point d’interrogation ?
Pourquoi en deux minutes 110 km de galeries ont été anéantit, il y avait le grisou mais ce gaz très explosif ne peu pas a lui seul parcourir toutes les galeries.
Quand on est embauché à la mine, on fait un stage a « la mine image » ou l’on apprend le métier de mineur et surtout la sécurité.
On a de ce fait un C.A.P. mineur, est oui ça existe, comme celui de menuisier ou d’ajusteur.
La première chose que l’on montre, c'est un coup de poussière.
On met devant une flamme, une cuillère de poussière récolter au fond, de la fine poussière de charbon, comme de la farine, on souffle cette poussière sur la flamme, il en résulte une flamme, comme une flamme de chalumeau, c’est le coup de poussière.
Le 10 mars 1906, il y a eu une explosion du grisou, qui a mis le feu a la poussière comme nous le montre cette expérience, et la flamme tant qu’elle a eu de la poussière à s’alimenter à parcouru toutes les galeries, tant en expansions que sur les parois des galeries.
Les 3 puits de mine de ce secteur avaient un charbon gras, très facile à s’enflammer.
Les interrogations ont été : qu’est ce qui a permis l’explosion du grisou, plusieurs hypothèses ont été avancées, mais aucune n’a pu être retenue.
Une étincelle suffisait à l’explosion ?
Par contre a la suite de cette tragédie aucun responsable n’a été condamnée ou jugée. Et pourtant, les responsables avaient fais d’énormes fautes.
Par la suite si vous descendez à la mine vous serez surpris, de voir les parois des galeries complètement blanchi par de la chaux, cette opération avait pour but de neutraliser les poussières coller sur les parois, il y avais dans les galeries des « taffanelles », du nom de son inventeur, un ingénieur, qui avais pensé, poser des planches emplis de sable, en bascule et en hauteur, sur des rails, au moindre coup de souffle de vent, les planches devaient basculer et se répandre sur le sol pour neutraliser les poussières.
Il y eu d’autres mesures de sécurités, pas de flamme, contrôler en permanence les dépôts de grisou, augmenter l’aération, neutralisation des poussières.
Neutraliser les poussières avait un double but celui aussi de diminuer la silicose, terrible maladie que celle la, la poussière venais à se déposer sur la paroi des poumons des mineurs elle formait une pellicule de béton qui finissaient par empêcher le mineur de respirer, s’étais la mort lente.
Il y eu encore des explosions de grisou comme a Liévin, entre le Noël et le nouvel an, 42 mineurs ont trouvé la mort, bien que dans ce secteur reconnu très grisouteux, on avait posé des capteurs qui depuis le jour pouvaient annoncer la présence anormale de gaz.
Ils y eus d’autres explosions, et beaucoup trop de victimes, mais pas de l’ampleur de celle de 1906.

21:00 Publié dans la mine | Lien permanent | Commentaires (3)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique