logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

05/03/2007

les corons

medium_corons.jpg
Dans les corons , (citées de mineurs ou toutes les maisons sont alignées .)
Les ménagères étaient tenus de nettoyer les abords , tout autour de l’habitations , le trottoirs etc.
Il fallait également nettoyer le caniveau , bordure du trottoir qui séparais la route du trottoir.
ils y avais par moments des crêpages de chinions entre voisins, quand celle en aval faisait son caniveau et qu’après celle en amont faisait le sien et venais salir celui plus bas.
Eh oui les rapports étaient parfois tendu entre voisins .
Le garde des mines avait résolu le problème, il venait en vélo , posais sa bécane sur le mur, ouvrais la fontaine et laisser couler l’eau ,il prenait son sifflet et sifflais dedans en prévenant les ménagères que c’était le moment de nettoyer le caniveau, toutes les ménagères sortaient avec leurs balais poussaient en amont vers l’aval l’eau et les salissures pour arriver vers le bas .
Il n’y eu plus de problème .

medium_coron1.2.JPG

18:19 Publié dans la mine | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

les corons si bien chantés par Jacques Brel.Amicalement.renée

Écrit par : Renée | 05/03/2007

Par Bachelet Renée, par Bachelet.

Mais tous deux sont morts.

dominique

Écrit par : dmerlen | 05/03/2007

Il faut que tu rédiges un recueil sur cette mémoire vivante de la vie minière, c'est passionnant, Penses-y, Framboisine

Écrit par : framboisine | 06/03/2007

Dans ma mémoire, les maisons étaient bien plus petites, sans étages dans une rue bien moins rectiligne que celle là. C'est un coron de luxe que tu nous montre sur tes cartes postales !!

Bonne journée


Le grillon

Écrit par : christian | 06/03/2007

C'était de l'organisation où je ne m'y connais pas de faire nettoyer les canivaux au coup de sifflet...essaye de faire cela maintenant pour voir...
Oui, il faut en faire un recueil de toutes tes notes. C'est cela la mémoire vive...et les jeunes en ont besoin, tu le sais bien.
Pas besoin de faire quelque chose de luxueux. Tu regroupes, tu classes, tu illustes, tu photocopie et tu relie à la baguette plastique...c'est suffisant et je t'assure que cela plait beaucoup. C'est comme cela que j'ai fait avec mes souvenirs de petite parisienne.
Je sais que l'un des exemplaire est parti dans une université américaine, au titre de la mémoire française...
Continue, tu me passionne
Bises

Écrit par : Anne-Marie | 07/03/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique