logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

23/04/2007

l'accident

L’hôpital et l’opération
Je me suis laver d’une main, pas facile tant bien que mal, tout le monde autour de moi, venait voir le phénomène et chacun y allaient de son commentaire.
Mais aussi avec beaucoup de quolibets, qui font que ça dédramatise la situation.
Le porion m’attendait et à rédiger la déclaration d’accident, toujours sans un mot.
Suis passer à l’infirmerie, l’infirmier impuissant devant cette situation, me dit, il faut que tu va à l’hôpital, il à fait un pansement pour cacher un peu cette énormité.
Je rentre chez moi, j’explique à ma mère, en la rassurant que ce n’était pas grave, je faisais comme le porion je n’en dirais pas trop.
J’ai mangé, et suis partit à l’hôpital par l’autobus de la ligne normale, eh ! Oui c’était comme ça de notre temps, l’ambulance était pour les cas grave ou du moins ceux qui ne pouvaient se déplacer.
Le docteur de service, enleva mon pansement, regarda d’un air étonné ma main et compris de suite que j’avais un énorme hématome et qu’il fallait opérer pour enlever le sang a l’intérieur, restaient les tendons qui avaient l’air de l’inquiétait plus que mon hématome.
Je n’avais pris aucun vêtement ni de nécessaire de toilette, mais le docteur me rassura et me dit, t’inquiète pas on a tout ce qu’il faut, on va aussi prévenir chez toi.
Le lendemain matin l’opération a eu lieu, on m'a ouvert la main, le chirurgien a suivi ma ligne de la main de sorte que je n’ai aucune cicatrice de cette opération.
Mai ma paume était ouverte en deux, et mes tendons apparents.
Je suis rester 15 jours a l’hôpital, comble de malchance, j’ai fait des complications, j’ai fait de la température, ce qui inquiétaient grandement les docteurs rassemblés autour de mon lit en essayant de comprendre pourquoi je faisais de la température ?
Comme j’étais jeune, je ne pensais pas leur dire que j’avais mal a la gorges ? Et leur inquiétude a disparue quand l’un d’eux a regardé le fond de ma gorge, je faisais une angine.
Je ne me rappelle pas d’avoir été recousu, ni d’avoir mis des agrafes ? .
J’ai du être arrêter un mois pour que tout ça se recolle, et penser à la rééducation, les tendons avaient l’air de ne pas avoir trop souffert et avait repris leur place.
Ce n’était maintenant plus qu’un mauvais souvenir.
La dernière visite chez le docteur avant la reprise, il m’a fait un certificat de travail léger, ce qui a bien fait rire quand j’ai présenté ce billet au porion, qui m'a dit, ici du travail léger ça n’existe pas.
J’ai repris à la même place le travail de conducteur de rabot, on avait sans doute apprécié mon travail, et que cet accident n’allait pas avoir d’incidence sur la suite de ma carrière.
Seulement l’opération de changement de rivets allait, de ma part, avoir une prudence extrême.
A suivre.il ne m'a pas oublié

21:05 Publié dans la mine | Lien permanent | Commentaires (7)

Commentaires

Chat échaudé craint l'eau froide et chaude !
j'imagine le nb de blessures + ou - graves qui devaient
arriver.Sans doute l'ergonomie des postes de travail
n'était pas au top ! aujourd'hui ,dans d'autres secteurs ,il y'a beaucoup d'accidents aussi ,vu la productivité accélérée. bonsoir

Écrit par : ventdamont | 23/04/2007

Chat échaudé craint l'eau froide et chaude !
j'imagine le nb de blessures + ou - graves qui devaient
arriver.Sans doute l'ergonomie des postes de travail
n'était pas au top ! aujourd'hui ,dans d'autres secteurs ,il y'a beaucoup d'accidents aussi ,vu la productivité accélérée. bonsoir

Écrit par : ventdamont | 23/04/2007

aprés l'accident l'on fait attention et puis les habitudes reviennent....

Écrit par : jack | 23/04/2007

Travail léger ? Tu as raison de le rappeler :à la mine ,ça n'existe pas.
Courageux gamin, un mois et on redescend! Marcel, ta vie n'est qu'un livre ouvert sur le travail qui mérite respect et écoute. Framboisine

Écrit par : la poule au Pau | 23/04/2007

Ton accident et toute l'ambiance qui règne autour me rappelle les chantiers de travaux publics. Oui, on n'en faisait pas toute une histoire et les gars savaient juger si c'était grave ou pas. C'était comme ça. Maintenant, pour un oui, pour un non, on t'envoie du soutien psychologique à ceux qui n'ont rien et qui ont été témoins de l'accident !
Mais tu aurais pu leur dire que tu avais mal en avalant !! Sacré gamin !!

Je vois que tu as fais gaffe après, et tu as dû faire attention à plein d'autres choses aussi !

Amitiés du grillon.

Écrit par : christian | 25/04/2007

voilà j'ai lu avec beaucoup d'attention vos textes et il me semble que vous parlez avec vos tripes.je suis une lestrice de zola et dans germinal, on parle des mineurs et il y a un passage sur "le concours de pinçon" chez les mineurs , auriez vous la gentillesse de m'expliquer de quoi retourne ce concours. je vous en remercie d'avance. fanfan

Écrit par : santangelo francoie | 06/12/2007

bonjour juste pour vous dire que je suis fasciner par les gens qui ont travailler dans les mines d'ailleurs mon grand pere et un ancien mineur mais surtout pour vous dire que votre blog est tres interressant, vous savez je ne comprend pas pourquoi les stars ont un legion d'honneur et que les ancien mineur eux si la veulent doivent la reclamer je trouve cela ecoeurant en tout cas continuer votre blog svp il est passionnant merci

cordialement severine

Écrit par : severine | 18/03/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique